L'article a bien été placé dans le panier

Volker Krieger With A Little Help From My Friends (CD)

18,95 € *

Tous les prix sont incl. TVA et excl. Des frais de port.

seulement 2x disponibles
Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

  • CDMIG80192
  • 0.1
P Maintenant bonus points
​​(MIG) 14 titres Comment tout a commencé et les droits de douane ont été abolis - Volker...plus

Volker Krieger: With A Little Help From My Friends (CD)

​​(MIG) 14 titres

Comment tout a commencé et les droits de douane ont été abolis - Volker Kriegel - guitariste, dessinateur, penseur et génie - Par Wolfgang Sandner

L'arrogance a quitté le jazz. Il y avait des moments où les musiciens tournaient le dos au public et faisaient tout avec des phrasés angulaires et des altérations harmoniques pour ne pas être compris. Quiconque se plaignait de ne plus pouvoir claquer des doigts pour ce genre de jazz était snoblement averti : "Quelque chose ne va pas avec vos doigts." C'est du passé. Il y a longtemps, les musiciens de jazz se sont débarrassés de leur idée obsessionnelle issue d'humbles débuts. Encore une fois, les gens ont envie de danser sur des improvisations jazz en soulignant que ce quatre-quatre temps légèrement différent remonte aux quartiers de lumière rouge des grandes villes américaines.

Et plus encore : Pendant ce temps, le salon est partout. Au jazz il n'a fait aucun dommage. On pourrait même dire que la culture ressuscitée des loisirs et de la détente a rendu certains styles de jazz à nouveau populaires : le jazz mélancolique et frais au bar à 3 heures du matin, le chant décontracté d'un Chet Baker assis sur un tabouret de bar photographié dans sa veste blanche par Bruce Weber, la musique douce d'un combo dans les restaurants de haute société, l'élégante bossa nova de Stan Getz pour tous ceux qui propagent le flirt comme une qualité de vie. Et, bien sûr, le sang de la pop et du rock, un remède drastique par lequel le jazz a voulu guérir son anémie esthétique.

C'est vers 1968 qu'a commencé le tournant magique qui, musicalement, restera dans les mémoires comme une période sauvage de changement radical. Jimi Hendrix a demandé à la communauté pop montante "Are you experienced ?" seulement de crier la réponse directement après avec son gigantesque troisième album "Electric Ladyland". Miles Davis s'est préparé à quitter les cercles étroits du jazz et à ravir sa maison de disques en mélangeant une bière de sorcière de jazz et de rock électronique, tandis que Peter Brötzmann et son "Machine Gun" déguisé en saxophone baryton commence sa contre-offensive radicale. Joni Mitchell a produit - avec un peu d'aide de son ami David Crosby - son doux premier album "Song to a Seagull", tandis que Cecil Taylor a monté ses étranges attaques au piano avec le Jazz Composers Orchestra.

Entre les extrêmes "free jazz" et "folk rock", la connaissance s'est répandue que les frères ennemis du jazz et du rock étaient plus communs que séparés : "Fusion" était le sort même si le terme n'a été jeté que sur les produits de cette poignée de main musicale à la réconciliation sous forme d'autocollants promotionnels. Bientôt, cette fraternisation est allée si loin que dans certains festivals de jazz, le jazz de chambre, ciselé musicalement avec des instruments acoustiques, a dû être recherché à l'aide d'une trompette à oreille - parmi tous les rugissements du rock et du blues, et certains observateurs ont considéré l'influence du rock sur le jazz comme une prise de contrôle hostile. Mais on a choisi de regarder les empiétements, ils ont créé un genre qui est resté vivant jusqu'à ce jour avec des ramifications comme le funk jazz, et ils ont, pour ainsi dire, transporté la libre circulation des marchandises entre les stocks musicaux.

En cette année cruciale de 1968, Volker Kriegel sort "With a Little Help from My Friends", ses premiers albums sous son propre nom, provoquant une sensation non seulement au sein de la scène avec son sens des tendances contemporaines. La même année, le vibraphoniste Dave Pike et le guitariste de Darmstadt (qui a vécu à Francfort et à Wiesbaden plus tard) ont fondé le très populaire Dave Pike Set qui a ouvert ses portes seulement trois ans plus tard au célèbre Newport Jazz Festival, catapultant Kriegel dans la première ligue des musiciens de jazz européens qui étaient également respectés en Amérique. Le public allemand, qui n'était pas vraiment engagé dans le jazz, s'intéressait également à ce nouveau phénomène. Der "Spiegel" a été surpris de ce "mélange de blues, de bossa nova, de sons bédouins et de beat", laissant Volker Kriegel s'étendre sur les raisons pour lesquelles il préférerait ne plus utiliser le terme "jazz" : "Il restreint trop notre musique. "Les apologétiques du jazz devront s'habituer à l'idée que ce tiroir est coincé."

C'était un gros canon pointé sur la tour d'ivoire du jazz d'avant-garde parce que ce que "Der Spiegel" voulait interpréter comme une prise ironique n'était en réalité pas du tout superficielle mais une revitalisation plus originale et en même temps complexe du jazz par d'autres moyens. Dans une conversation publiée par le "Concert Zeitung" de Fritz Rau en 1968, Volker Kriegel a dévoilé sa galerie de portraits ancestraux. Là, Barney Kessel apparaît à côté d'Attila Zoller, Laurindo Almeida à côté de Sonny Sharrock et Andrès Segovia à côté de Toto Blanke. Dans cet article, Kriegel parle du plus beau timing de Kenny Burrell, des plus beaux accords du jazz provenant de l'instrument de Jim Hall, du grand blues de Jimi Hendrix, du vieux métier de Joe Pass et de John McLaughlin qui joue " plus excitant et moderne que tous les autres guitaristes sans faire de bruits spécifiques ".

Volker Kriegel était l'un des musiciens de jazz les plus réfléchis, les plus intelligents, les plus polyvalents, les plus capables et les moins dogmatiques de la seconde moitié du XXe siècle qui passa le pas

Propriétés de l'article: Volker Krieger: With A Little Help From My Friends (CD)

  • Interpret: Volker Krieger

  • Titre de l'album: With A Little Help From My Friends (CD)

  • Année de publication 2013
  • Label MADE IN GERMANY

  • Artikelart CD

  • EAN: 0885513801920

  • Poids en kg: 0.1
Volker Kriegel Volker Kriegel galt mit Recht als Multitalent. Die Kategorisierung "Musiker und... plus
"Volker Krieger"

Volker Kriegel

Volker Kriegel galt mit Recht als Multitalent. Die Kategorisierung "Musiker und Zeichner" umschreibt seine vielen Begabungen nur unzureichend. Seine Musik war von enormer stilistischer Bandbreite, von zupak- kendem Jazzrock über brasilianisch inspirierte Stücke bis hin zu melancholischen Klangbildern, und doch trugen sein Gitarrenspiel und seine Kompositionen stets seine unverwechselbare Handschrift. Kriegel wurde am 24. Dezember 1943 im hes- sischen Darmstadt geboren. Mit 13 bekam er seine erste Gitarre: "Ich habe mir alles allein draufgeschafft. Ich bin ein richtiger Hausgemach- ter" (KRIEGEL). Er gründete achtzehnjährig sein erstes eigenes Trio, mit dem er 1963 beim 'Deutschen Amateur-Jazz-Festival' in Düssel- dorf zum bester Nachwuchs-Gitarristen gekürt wurde. Mit 21 Jahren begann an der Universi- tät Frankfurt/M Soziologie, Psychologie und Philosophie zu studieren (u.a. bei Theodor W. Adorno). Nachdem er nach dem Abitur zu- nächst als Zeichenlehrer gearbeitet hatte, gab es schon bald erste Cartoon-Veröffentlichungen in Schülerzeitungen und in der Illustrierten 82 'Revue'.

1964 brach Kriegel das Studium allerdings ab, das er später als "Seminar- Langeweile, dazwischen Splitter von Interesse & Erkenntnis" (KRIEGEL) beschrieb. 1965 wurde er Mitglied im Quintett des bra- silianischen Musikers Claudio Szenkar (p, vib, org, † 2002) und spielte im Quartett von Klaus Doldinger. Über den österreichischen Jazz-Bassisten Hans Rettenbacher lernte Kriegel im Herbst 1968 den US-Vibraphon- isten Dave Pike kennen. Nach einer durch- jammten Nacht, bei der sich "unsere Intentionen weitgehend deckten" (KRIEGEL), ent- stand das Dave Pike Set, zu dem noch Hans Rettenbacher (b) und Peter Baumeister (dr) gehörten. Die sehr erfolgreiche Gruppe gas- tierte auf unzähligen Festivals, trat in ganz Europa auf und absolvierte 1971 und 1973 für das Goethe- Institut zwei Tourneen durch Süd- und Mittelamerika. Während dieser Zeit lernte Kriegel bereits, sich von den starren Schemata des Jazz zu lösen und sich auch anderen Richtungen zu öffnen. Seine Komposition Mathar, aus dem 69er Dave Pike Set-Album 'Noisy Silence – Gentle Noise', wurde dann in den 90er Jahren zum Hit in der DJ-Szene und avancierte immer wieder zum Gegenstand unzähliger Remixe und Bearbei- tungen. Für Kriegel war diese Entwicklung überraschend.

Er hatte das Stück als ironischen Seitenhieb auf die pathetische Darstellung komponiert. "George Harrison war Ende der 60er in die indische Stadt Mathar gepilgert und hatte in langer und meditativer Arbeit das Sitar-Spielen erlernt. Das klang allerdings auch schon gut, wenn man nur die leeren Saiten anschlug" (KRIEGEL). 83 1968 veröffentlichte Kriegel mit 'With A Little Help From My Friends' sein Solo-Debüt; als Begleiter fun- gierten Peter Trunk (b, ex-Albert Mangelsdorff Jazz- tet, † 1973), Trunks Cousin Günter Lenz (b, ex-Albert Mangelsdorff Quintet), der Niederländer Cees See (dr, ex-Klaus Doldinger Quartett), Claudio Szenkar (vibr) und Peter Baumeister. Anfang 1971 spielte er das Album 'Spectrum' ein, eine "wirklich phantastische Platte, raffiniert angesie- delt auf dem schmalen Grat zwischen Jazz und Pop, Tradition und Progression, mit durchsichtigen, fabelhaft entspannten und kunstvoll aufgebauten Klangbildern" (HAMBURGER ABENDBLATT). Im Frühjahr 1972 veröffentlichte Kriegel mit 'Inside: Missing Link' ein Doppelalbum, mit "82 Minuten nie langweilig werdender Musik, die am Ende totale Befriedigung hinterließ" (KÖLNER STADTANZEIGER).

Zwischen "Jazz, Rock und Instumeltalpop bot diese LP ein sehr abwechslungsreiches Auf und Ab und Hin und Her zwischen freien, melodischen, schnellen und ruhi- gen Passagen und war für Gitarrenfreunde ein absolutes Muß" (HAMBURGER MORGENPOST). Und er zeichnete 84 weiterhin Cartoons, u.a. für das Satiremagazin 'Pardon', stellte auch Trickfilme für das TV-Kinder- programm her ('Der Flöterich', 'Warum Herrn Moritz Blumen auf dem Kopf wachsen'), schrieb Plattenrezensionen und arbeitete seit den 70er Jah- ren als Freier Mitarbeiter für die NDR-Jazzredaktion mit seiner Frau Evelyn Kriegel als Sprecherin...

KRAUT! ist ein feiner Krautrock-Querschnitt in vier Aus- gaben, nach Regionen sortiert – Norden, Mitte, Süden und Berlin, mit den größten Hits, viel längst vergessener Musik und den wichtigsten Songs.

Burghard Rausch im Juni 2020

© Bear Family Records®
read more
Various - Kraut! BCD17623
Teil 3 - KRAUT! - Die innovativen Jahre des Krautrock 1968-1979

Lire, écr. et débatt. des analyses…plus
Évaluations de clients pour "With A Little Help From My Friends (CD)"
Écrire une évaluation
Les évaluations sont publiées après vérification.
Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.

A Celebration - The Official Story Of 40 Years In Show Business (HB)
Cliff Riochard: A Celebration - The Official Story Of 40 Years... Art-Nr.: 0018027

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

39,95 €
Lost Highway - Graphic Novel (Gebundene Ausgabe) by Glosimodt Søren Mosdal
Hank Williams: Lost Highway - Graphic Novel (Gebundene... Art-Nr.: 0023044

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

24,00 €
We Wanna Boogie - An Illustrated History Of The American Rockabilly Movement (2nd Revised Edition)
Randy McNutt: We Wanna Boogie - An Illustrated History Of The... Art-Nr.: 0041006

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

59,95 €
First Pressings - The History of Rhythm & Blues Vol.5: 1955
Galen Gart: First Pressings - The History of Rhythm & Blues... Art-Nr.: 0041063

les tout derniers 2 disponibles Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

79,95 €
First Pressings - The History of Rhythm & Blues Vol.6: 1956
Galen Gart: First Pressings - The History of Rhythm & Blues... Art-Nr.: 0041064

les tout derniers 2 disponibles Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

79,95 €
Easy Street (CD)
Inge Brandenburg & das hr Jazzensemble: Easy Street (CD) Art-Nr.: BCD17049

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

13,95 € 15,95 €