L'article a bien été placé dans le panier

William Clarke Clarke, William Groove Time

Clarke, William Groove Time
Écoutez l'échantillon:
 
0:00
0:00
Avertissez-moi lorsque l'article sera de nouveau disponible.
Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

18,95 € *

Tous les prix sont incl. TVA et excl. Des frais de port.- Selon le pays de livraison, la TVA peut varier lors du passage à la caisse.

Les articles ne sont pas disponibles pour le moment, les délais de livraison peuvent aller jusqu'à 2-3 semaines. (dans la mesure où disponible chez le fournisseur - peut être plus rapide, mais parfois malheureusement pas)

  • CDAL4827
  • 0.107
P Maintenant bonus points
(1994 'Gator') (60:26 / 15) Fortement recommandé / fortement recommandé! w / ALEX SCHULTZ, KID...plus

William Clarke: Clarke, William Groove Time

(1994 'Gator') (60:26 / 15) Fortement recommandé / fortement recommandé! w / ALEX SCHULTZ, KID RAMOS, petit Henri, GREG VERGINIO, BARRY LEVENSON, AL BLAKE - RTM, Jimi Bott, CLARK, EDDIE - fûts, etc

Propriétés de l'article:William Clarke: Clarke, William Groove Time

  • Interpret: William Clarke

  • Titre de l'album: Clarke, William Groove Time

  • Label ALLIGATOR

  • Genre Blues

  • Artikelart CD

  • EAN: 0014551482727

  • Poids en kg: 0.107
Clarke, William - Clarke, William Groove Time CD 1
01Daddy PinnochioWilliam Clarke
02Saturday Night BluesWilliam Clarke
03The Complainer's Boogie WoogieWilliam Clarke
04This Is My Last GoodbyeWilliam Clarke
05Telephone Is RingingWilliam Clarke
06A Good Girl Is Hard To FindWilliam Clarke
07The War Is OverWilliam Clarke
08Broke And HungryWilliam Clarke
09Somebody Is Calling Me HomeWilliam Clarke
10Blowin' The Family JewelsWilliam Clarke
11Watch DogWilliam Clarke
12Saint Or SinnerWilliam Clarke
13Chicago BluesWilliam Clarke
14Bedroom BoogieWilliam Clarke
15Your Love Is RealWilliam Clarke
William Clarke Né le 29 mars 1951 à Inglewood, Californie, William Clarke, fils d'une famille... plus
"William Clarke"

William Clarke

Né le 29 mars 1951 à Inglewood, Californie, William Clarke, fils d'une famille ouvrière, décide en 1987 de se consacrer entièrement à sa musique, quitte son emploi de mécanicien et passe les dix années suivantes en tournée aux Etats-Unis et en Europe.

Avec sa sonorité ultra-humaine, sa fusion parfaite du blues à la Chicago-style avec le swing et le groove de la côte ouest, il a rapidement trouvé sa place dans le cœur des fans de blues du monde entier. En tant qu'harmoniciste, il s'est imposé aux côtés de Charlie Musselwhite et Rod Piazza comme l'un des stylistes de blues les plus influents de la côte ouest. Il n'était pas seulement un maître du jeu des guimbardes. Surtout sa technique de jeu sur le chromatique et sa dynamique ont suscité l'enthousiasme.

Clarke était venu au blues par les groupes de l'invasion britannique, en particulier les Rolling Stones. Vers la fin des années soixante, il s'aventure sur les scènes de Los Angeles et des environs en tant qu'harmoniciste. À cette époque, la métropole du sud de la Californie abritait de grands musiciens de blues comme Pee Wee Crayton, Big Joe Turner, Eddie'Cleanhead' Vinson, Big Mama Thornton ou T-Bone Walker. Mais c'est surtout l'un des grands virtuoses de l'harmonica de Chicago qui l'a le plus fasciné : George'Harmonica' Smith, avec Little Walter, Walter Horton, Snooky Pryor et Junior Wells, est l'un des meilleurs représentants d'un premier style d'harmonica électrique de Chicago. En 1956, Smith est venu sur la côte ouest pour une session d'enregistrement pour le label RPM basé à Los Angeles et peu après, il a déménagé sa vie dans le sud de la Californie.

Jeanette Lodovici (William Clarkes Witwe)


"I think you did a wonderful job on the LP. I want to thank you for believing in my late husband. My promise to Bill was that I keep his name alive ... he wanted to be remembered ... this LP will certainly help with that.❤   The packaging is just great. I have not been able to listen to it yet because I do not have a turntable at this time. But I will get one and I am sure I will enjoy listening to this."
Jeanette Lodovici, William Clarke's widow, July 9, 2019.

 

George Smith doit la belle fusion du hard beat de Chicago avec le groove cool du jazz de la scène musicale de Los Angeles. Il a d'abord inspiré Rod Piazza, né en 1947 à Riverside, en Californie, qui fut l'un des premiers jeunes musiciens blancs de la côte ouest à enregistrer pour le célèbre label BluesWay avec son Dirty Blues Band en 1967 et a ensuite dirigé un groupe avec George'Harmonica' Smith sous le nom Bacon Fat.

De 1977 jusqu'à la mort de Smith en 1983, Clarke a travaillé avec la légende du blues de Chicago et ils ont fait quelques enregistrements ensemble. Avant de rejoindre le label à succès Alligator Records de Chicago en 1990, William Clarke a enregistré cinq albums entre 1978 et 1988. Charmants enregistrements, mais on écoute les conditions financières précaires dans lesquelles ils ont été réalisés. Pendant ce temps, il a travaillé à temps partiel comme accompagnateur pour Luke'Long Gone' Miles, Smokey Wilson et d'autres. Il est resté un tuyau d'initié, mais il est néanmoins devenu une légende vivante dans la communauté jurée des fans de hard as nails blues.

Avec la signature de son contrat avec Alligator et la sortie du nouvel album'Blowin' Like Hell', la vie de Clarke est bouleversée. Il a joué plus de 250 spectacles par année, fait des tournées constantes et enregistré trois autres albums pour le label Alligator de Bruce Iglauer.

La vie sur la voie rapide a fini par faire des ravages et a entraîné de graves problèmes de santé. Après s'être effondré lors d'un spectacle sur scène à Indianapolis, Clarke a vécu plus consciemment et plus sainement. Mais c'était manifestement trop tard. Le 2 novembre 1996, il meurt après une dernière représentation à Fresno, en Californie. Il n'avait que 45 ans. Avec la mort de Clarke, le monde du blues a perdu un artiste exceptionnel, l'un des meilleurs harmonicas de tous les temps, un virtuose au son peut-être le plus riche de ce petit instrument, un auteur-compositeur hors pair et un musicien de génie qui a fusionné les univers si différents du blues du Grand Nord et du Grand Sud dans son propre style comme aucun autre.

- Detlev Hoegen, mai 2019

 

 

 

Né le 29 mars 1951 à Inglewood, Californie, William Clarke, fils d'une famille ouvrière, décide en 1987 de se consacrer entièrement à sa musique, quitte son emploi de mécanicien et passe les dix années suivantes en tournée aux Etats-Unis et en Europe.

 

Avec sa sonorité ultra-humaine, sa fusion parfaite du blues à la Chicago-style avec le swing et le groove de la côte ouest, il a rapidement trouvé sa place dans le cœur des fans de blues du monde entier. En tant qu'harmoniciste, il s'est imposé aux côtés de Charlie Musselwhite et Rod Piazza comme l'un des stylistes de blues les plus influents de la côte ouest. Il n'était pas seulement un maître du jeu des guimbardes. Surtout sa technique de jeu sur le chromatique et sa dynamique ont suscité l'enthousiasme.

 

Clarke était venu au blues par les groupes de l'invasion britannique, en particulier les Rolling Stones. Vers la fin des années soixante, il s'aventure sur les scènes de Los Angeles et des environs en tant qu'harmoniciste. À cette époque, la métropole du sud de la Californie abritait de grands musiciens de blues comme Pee Wee Crayton, Big Joe Turner, Eddie'Cleanhead' Vinson, Big Mama Thornton ou T-Bone Walker. Mais c'est surtout l'un des grands virtuoses de l'harmonica de Chicago qui l'a le plus fasciné : George'Harmonica' Smith, avec Little Walter, Walter Horton, Snooky Pryor et Junior Wells, est l'un des meilleurs représentants d'un premier style d'harmonica électrique de Chicago. En 1956, Smith est venu sur la côte ouest pour une session d'enregistrement pour le label RPM basé à Los Angeles et peu après, il a déménagé sa vie dans le sud de la Californie.

George Smith doit la belle fusion du hard beat de Chicago avec le groove cool du jazz de la scène musicale de Los Angeles. Il a d'abord inspiré Rod Piazza, né en 1947 à Riverside, en Californie, qui fut l'un des premiers jeunes musiciens blancs de la côte ouest à enregistrer pour le célèbre label BluesWay avec son Dirty Blues Band en 1967 et a ensuite dirigé un groupe avec George'Harmonica' Smith sous le nom Bacon Fat.

 

De 1977 jusqu'à la mort de Smith en 1983, Clarke a travaillé avec la légende du blues de Chicago et a fait quelques enregistrements ensemble. Avant de rejoindre le label à succès Alligator Records de Chicago en 1990, William Clarke a enregistré cinq albums entre 1978 et 1988. Charmants enregistrements, mais on écoute les conditions financières précaires dans lesquelles ils ont été réalisés. Pendant ce temps, il a travaillé à temps partiel comme accompagnateur pour Luke'Long Gone' Miles, Smokey Wilson et d'autres. Il est resté un tuyau d'initié, mais il est néanmoins devenu une légende vivante dans la communauté jurée des fans de hard as nails blues.

 

Avec la signature de son contrat avec Alligator et la sortie du nouvel album'Blowin' Like Hell', la vie de Clarkes est bouleversée. Il a joué plus de 250 spectacles par année, fait des tournées constantes et enregistré trois autres albums pour le label Alligator de Bruce Iglauer.

 

La vie sur la voie rapide a fini par faire des ravages et a entraîné de graves problèmes de santé. Après s'être effondré lors d'un spectacle sur scène à Indianapolis, Clarke a vécu plus consciemment et plus sainement. Mais c'était manifestement trop tard. Le 2 novembre 1996, il meurt après une dernière représentation à Fresno, en Californie. Il n'avait que 45 ans. Avec la mort de Clarke, le monde du blues a perdu un artiste exceptionnel, l'un des meilleurs harmonicas de tous les temps, un virtuose au son peut-être le plus riche de ce petit instrument, un auteur-compositeur hors pair et un musicien de génie qui a fusionné les univers si différents du blues du Grand Nord et du Grand Sud dans son propre style comme aucun autre.

- Detlev Hoegen, mai 2019

 

 

 

Lire, écr. et débatt. des analyses…plus
Évaluations de clients pour "Clarke, William Groove Time"
Écrire une évaluation
Les évaluations sont publiées après vérification.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.

Voir d'autres produits de William Clarke
Heavy Hittin' West Coast Harp (LP, 180gram Vinyl)
William Clarke: Heavy Hittin' West Coast Harp (LP, 180gram Vinyl) Art-Nr.: BAF18054

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

24,95 € * 21,95 € *
L.A. Blues Party (CD)
William Clarke & Friends: L.A. Blues Party (CD) Art-Nr.: CDWD1257

Article doit être commandé

17,95 € * 12,95 € *
Clarke, William The Hard Way
William Clarke: Clarke, William The Hard Way Art-Nr.: CDAL4842

Article doit être commandé

14,95 € *
Clarke, William Blowin' Like Hell
William Clarke: Clarke, William Blowin' Like Hell Art-Nr.: CDAL4788

Article doit être commandé

22,95 € *
Clarke, William Serious Intentions
William Clarke: Clarke, William Serious Intentions Art-Nr.: CDAL4806

Article doit être commandé

11,25 € *
Live At The Breminale '96 (CD)
Dave Goodman: Live At The Breminale '96 (CD) Art-Nr.: BCD17009

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

4,95 € 11,95 €
Did You Ever Wonder? (CD)
Tad Robinson: Did You Ever Wonder? (CD) Art-Nr.: CD0025

Article doit être commandé

16,95 €
Think About It (CD)
Alex Schultz: Think About It (CD) Art-Nr.: CD0032

Article doit être commandé

11,95 € 16,95 €
After The Fall
DAVIES, Debbie: After The Fall Art-Nr.: CD0069

Article doit être commandé

17,95 €
Gardner, Steve Walkin The Dog
Steve Gardner: Gardner, Steve Walkin The Dog Art-Nr.: CD010890

Article doit être commandé

9,95 € 16,75 €
Tracklist
Clarke, William - Clarke, William Groove Time CD 1
01 Daddy Pinnochio
02 Saturday Night Blues
03 The Complainer's Boogie Woogie
04 This Is My Last Goodbye
05 Telephone Is Ringing
06 A Good Girl Is Hard To Find
07 The War Is Over
08 Broke And Hungry
09 Somebody Is Calling Me Home
10 Blowin' The Family Jewels
11 Watch Dog
12 Saint Or Sinner
13 Chicago Blues
14 Bedroom Boogie
15 Your Love Is Real