Produits de Ashley Monroe ? - CDs, Vinyl LPs, DVD und mehr

Ashley Monroe

Quand il s'agit de musique country, Ashley Monroe a une peur profonde - qu'elle ne sentira rien du tout. Pour la chanteuse originaire du Tennessee, dont la passion pour le pays traditionnel n'a d'égal que son don pour l'écriture de chansons nettes et intelligentes, la musique doit susciter une réponse palpable. Ou alors ?

"C'est juste du bruit", dit-elle. "La musique country est si spéciale pour moi, ça me fait peur si j'entends une chanson et que je ne ressens rien. Ça me met vraiment dans le pétrin."

Monroe est convaincu que les fans de country ont une réaction similaire et cherchent aussi quelque chose de significatif dans leur musique. Ainsi, lorsqu'elle s'est assise pour écrire son nouvel album The Blade, sorti sur Warner Music Nashville, elle s'est engagée à trouver des chansons qui la feraient pleurer, rire, penser et, métaphoriquement, saigner.
"Chaque morceau vous coupera d'une manière différente", dit Monroe en hochant la tête sur le titre de l'album.
A paraître le 24 juillet, The Blade fait suite au single "Weed Instead of Roses", "You Got Me", acclamé par la critique en 2013, qui comprenait le sublime - et alternativement paillard et poignant - les singles "Weed Instead of Roses", "You Got Me" et la chanson-titre. L'album a été nommé le meilleur disque country de l'année par Billboard, Rolling Stone et The New York Times, et a aidé à reconnaître Monroe comme l'un des talents les plus respectés du genre. Elle s'est produite avec des artistes tels que Raconteurs et Train, Wanda Jackson et Blake Shelton, et est une composante indispensable du trio Pistol Annies.

Avec The Blade, Monroe considère l'album comme Like a Rose's Chapter 2, mais dit qu'elle est une personne beaucoup plus directe qu'elle ne l'était au moment d'écrire ce projet.

"Le premier disque, c'est moi. C'est les racines, la base de moi. Et j'avais une bonne vision pour ça, dit-elle, mais j'ai grandi depuis ce premier album et j'ai une vision encore plus claire. Je sais ce que je veux et c'est correct de dire ce que je veux."

Produit par Vince Gill et Justin Niebank, qui a également supervisé Like a Rose, le nouvel album comprend le single "On to Something Good", écrit avec Barry Dean et Luke Laird. Poussée par un contretemps de Muscle Shoals, la chanson est Monroe à son meilleur temps. Ce qui la surprend même elle.

"C'est dur pour moi d'écrire des chansons up-tempo. Je veux écrire une valse tout le temps, dit-elle. Mais "On to Something Good" lui donne l'occasion de faire du groove et de laisser derrière elle une partie de l'angoisse de ses années de formation - son père est mort d'un cancer à l'âge de 13 ans - qui a informé Like a Rose. "Pour de nombreuses raisons dans ma vie, j'aurais pu m'asseoir dans la tristesse et laisser cela me dominer. Mais vous ne pouvez pas rester au fond pour toujours, surtout si vous continuez à bouger. Je suis un meilleur danseur quand je ne regarde pas en bas."

Pourtant, Monroe ne s'est pas complètement allégé - et Dieu merci, pour cela. Embrassant 13 titres, The Blade explore toutes les manières de l'amour perdu, des rêves ratés et des révélations dures. "Il y a ici des chansons de country glaciales qui sont aussi tristes qu'on peut l'être, et un peu d'obscurité aussi ", admet Monroe. La magnifique ballade "Bombshell", par exemple, a pour but d'arracher le proverbial Band-Aids de la vie.

"Il n'y a jamais un bon moment pour dire à quelqu'un que vous ne l'aimez plus, ou que vous l'avez trompé, ou pour qu'un enfant dise à ses parents qu'il est gay. Il y a un million de bombes différentes, dit-elle à propos de la chanson, et ce n'est jamais facile. Bien sûr, il faut aussi faire face au résultat. Mais d'abord, tu dois juste faire dire les mots dans ta bouche."

Le parolier adopte l'approche opposée pour aérer les choses en plein air avec le sinistre "Buried Your Love Alive", un mélange effrayant qui jette de la saleté sur une vieille flamme. Ecrit avec Matraca Berg et battant avec un groove de battement de cœur, il creuse l'idée d'un "souvenir que l'on ne peut pas tuer" et combien il peut être difficile de supprimer les mauvaises expériences. Surtout en ce qui concerne le cœur. "J'aime le concept d'enterrer l'amour, mais l'avoir encore à l'intérieur de vous ", dit Monroe. "Cette chanson peut vraiment vous secouer."

"Le poids de la charge ", cependant, est une question de réassurance - l'assurance que vous n'avez pas à traverser des moments difficiles par vous-même. C'est un message édifiant, rehaussé par le chant chant chantant de Monroe et peaufiné par Gill, qui a étoffé la chanson il y a presque cinq ans. "J'ai toujours des titres écrits dans mon téléphone, et je l'ai montré à Vince. Nous avons commencé à l'écrire et il m'a aidé à le transformer en ce qu'il est ", dit-elle. "C'est réconfortant d'entendre, de savoir qu'on n'est pas seul."

Mais c'est la chanson titre, un regard remarquablement frais et intelligent sur une relation qui a mal tourné, qui est la pièce maîtresse de l'album. Écrit par Marc Beeson, Allen Shamblin et Jamie Floyd, c'est le seul morceau sur lequel Monroe n'a pas participé. Néanmoins, elle s'approprie "The Blade" avec une performance douloureuse qui définit sa carrière, s'attardant sur la ligne de paiement : "Tu l'as attrapé par le manche, et je l'ai attrapé par la lame."

"Je n'avais jamais entendu parler de chagrin d'amour comme ça auparavant, mais nous en avons tous été les bénéficiaires ", dit-elle au sujet de la chanson, qui met en vedette Miranda Lambert, amie et partenaire de tournée fréquente sur les harmonies. Lambert a également co-écrit la vieille école "Good at Leavin'", l'un des nombreux auteurs-compositeurs-compositeurs avec lesquels Monroe a collaboré pour le projet. Chris Stapleton, Justin Davis et Sarah Zimmermann de Striking Matches, et Brendon Benson Benson, auteur-compositeur-interprète de power-pop, ont également contribué aux morceaux.

En fin de compte, c'est le spectacle de Monroe et ses 13 chansons font un album d'une précision à couper le souffle. Qu'elle se lamente sur son statut de pécheur dans "The Devil Don't Want Me", rit de la malchance dans "Winning Streak" ou accepte le fait que, oui, c'est correct d'être heureux dans "On to Something Good", l'auteur-compositeur-interprète mondain n'a pas peur d'explorer toutes les facettes de la vie.

Comme Monroe aime à le dire, "Il y a beaucoup d'arêtes à The Blade."

Copyright © Bear Family Records® Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être réimprimée ou reproduite sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, y compris l'incorporation dans des bases de données électroniques et la reproduction sur des supports de données, en allemand ou dans toute autre langue, sans l'autorisation écrite préalable de Bear Family Records® GmbH.

Weitere Informationen zu Ashley Monroe auf Wikipedia.org

Fermer filtres
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Aucun résultat trouvé pour le filtre !
Sparrow (LP)
Ashley Monroe: Sparrow (LP) Art-Nr.: LP565008

Article doit être commandé

(Warner Music Nashville) 12 tracks
20,65 € 22,95 €
Sparrow (CD)
Ashley Monroe: Sparrow (CD) Art-Nr.: CD565008

Article doit être commandé

(Warner Music Nashville) 12 tracks
16,95 €
The Blade (LP, 180g Vinyl)
Ashley Moore: The Blade (LP, 180g Vinyl) Art-Nr.: LPWB92548

Article doit être commandé

(2015/Warner Bros.) 13 tracks - The third album of Ashley Monroe
16,15 € 17,95 €
The Blade (CD)
Ashley Monroe: The Blade (CD) Art-Nr.: CD549777

Article doit être commandé

(Warner Brothers) 13 titres.The sophomore album by the American country music singer-songwriter. Produced by Vince Gill and Justin Niebank. Destined To Be One Of The Years's Top Albums (Rolling Stone Magazine)
15,95 €
Like A Rose (CD)
Ashley Monroe: Like A Rose (CD) Art-Nr.: CDWB533994

Article doit être commandé

(WARNER) 9 titres (31:56) Le premier album acclamé par la critique.avec'Like A Rose' et'You Ain't Dolly - And You Ain't Porter'.un magnifique duo Honky Tonk Tonk avec Blake Shelton !*****Album produit par Vince Gill et Justin Nienbank .
15,95 €