Produits de Ben Molatzi ? - CDs, Vinyl LPs, DVD und mehr

Ben 'Tukumazan' Molatzi (1954 - 2016) était un auteur-compositeur-interprète et guitariste namibien, né à Alexandra, un township de Johannesburg, en Afrique du Sud, où son père était un travailleur. L'origine de la famille paternelle se trouve à Gobabis, Namibie. Son père parlait Damara et est allé en Afrique du Sud à la recherche de travail alors que la famille de sa mère était de Johannesburg. Ben était le troisième de douze enfants et a grandi dans la pauvreté.

La musique a toujours joué un rôle important dans la famille de Molatzi. Le père était aussi un musicien et aimait chanter. La mère et ses frères et sœurs étaient aussi de bons chanteurs. La famille a favorisé toutes sortes de chants traditionnels et religieux. 

Quand il était un jeune enfant, la famille de Ben déménageait à Windhoek et plus tard à Gobabis où Ben a commencé sa carrière scolaire. C'est à Khorixas qu'il a appris à jouer de la trompette. Plus tard, la guitare est devenue son instrument le plus important. Il a plus ou moins appris lui-même à jouer de la guitare. Molatzi possédait une guitare acoustique et une guitare électrique. "C'est la guitare avec laquelle je fais des merveilles. J'ai fini par réaliser que je pouvais aussi chanter et c'est comme ça que je suis entré dans le monde de la musique." 

A partir de 1972, il a travaillé comme professeur à Windhoek à l'école primaire d'Auos, donnant également des cours de musique à ses élèves. La musique a toujours été au centre de ses activités d'enseignement et a été un point fixe dans sa vie privée. Jeune homme, il a vu les vieux maîtres jouer en ville. Ils jouaient de la musique dans les clubs et le vendredi soir, Ben allait danser. Les groupes avaient des joueurs de banjo, des guitaristes principaux et parfois des bassistes et ont encouragé Ben Molatzi à faire sa propre musique.

"J'ai commencé ma musique sur le terrain et je l'ai combinée avec la musique que j'ai entendue et qui était très importante pour moi."La carrière d'enregistrement de Ben Molatzi a commencé alors qu'il était à l'école à 'Cornelius Goreseb'. Les représentants du service linguistique Damara/Nama avaient entendu parler de Ben Molatzi et l'ont enregistré sur place dans une salle de classe à Khorixas. Alors qu'il vivait à Windhoek, il a été enregistré de nouveau, interprétant ses propres chansons, cette fois dans le studio de la South West African Broadcasting Corporation. Les enregistrements ont été diffusés par la station de radio mais n'ont jamais été commercialisés. C'est ce qui s'est passé dans les années 1970 et 1980, lorsque Ben a également participé au Concours des créateurs de musique. La plupart de ses chansons parlent de la vie des gens, de la nature, des animaux et surtout des oiseaux qui ont été son inspiration. "Et les chansons sont parfois aussi façonnées par la situation de notre pays. Et ici et là, il y a aussi un peu de politique dans la musique, mais pas tant que ça."

Mais d'abord et avant tout Ben est resté un enseignant et sa tâche principale était de se préparer pour l'école tous les jours. Le travail régulier l'empêchait de se concentrer pleinement sur sa musique et de poursuivre une carrière professionnelle. Mais Ben Molatzi a toujours su concilier son métier d'enseignant avec sa passion pour la musique. La musique est devenue un élément fondamental de son enseignement avec les enfants. "La musique est un instrument qu'on peut rapidement enseigner à une personne, enseigner quelque chose de mieux ou enseigner un sujet pour qu'elle comprenne mieux, la musique est tout."

 Sous le régime d'apartheid sud-africain, aucune scène culturelle et musicale indépendante ne pouvait se développer. Les médias et les musiciens ont fait l'objet d'un contrôle strict pour tout contenu ou chanson inapproprié. La censure fait partie de la vie quotidienne. Certaines chansons que Ben Molatzi a enregistrées pour SWABC et qui ont été archivées sur des disques ont été détruites par les gardiens du politiquement correct en grattant les chansons respectives sur le disque avec un stylo à bille afin que les chansons ne puissent plus être jouées.

 Il y a quelques années, Ben Molatzi a abandonné l'école. Dès lors, il gagne sa vie en tant que chauffeur de bus. Thorsten Schütte, l'un des derniers initiateurs du projet Stolen Moments, part en 2010 à la recherche du musicien et compositeur Ben Molatzi, dont il avait tant entendu parler. Enfin, il l'a retrouvé et a mené plusieurs entretiens avec lui au cours des années suivantes. L'idée est venue d'inviter l'artiste en Allemagne pour enregistrer un nouvel album avec toutes ses chansons inédites. La veille de son départ de Windhoek, Ben Molatzi est décédé subitement et inopinément à cause d'un diabète non traité.

Weitere Informationen zu Ben Molatzi auf Wikipedia.org

Fermer filtres
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Aucun résultat trouvé pour le filtre !
No Way To Go (CD)
Ben Molatzi: No Way To Go (CD) Art-Nr.: CCD1232

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

1 CD (digisleeve de 6 pages) avec livret de 32 pages, 20 titres. Temps de jeu total d'environ 49:08 minutes. • Chansons folkloriques africaines inédites de feu l'auteur-compositeur-interprète Ben Molatzi de Namibie. • Du début des années...
7,95 € 9,95 €
No Way To Go (LP, 180g Vinyl)
Ben Molatzi: No Way To Go (LP, 180g Vinyl) Art-Nr.: CLP1219

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

1-LP 180gram avec livret de 16 pages, 16 titres. Temps de jeu total d'environ 39:20 minutes. • Chansons folkloriques africaines inédites de feu l'auteur-compositeur-interprète Ben Molatzi de Namibie. • Du début des années 50 à la fin des...
12,95 € 19,95 €