Produits de Reinhardt, Django ? - CDs, Vinyl LPs, DVD und mehr

Il y a trois catégories d'artistes. Ceux qui sont appelés de leur vivant de bons musiciens, mais dont le vrai génie ne peut être reconnu qu'après leur mort. Et puis il y a les musiciens qui sont célébrés et appréciés de leur vivant, mais qui, après leur mort, tombent de plus en plus dans l'oubli, parce qu'on reconnaît qu'ils n'ont plus grand-chose à dire à leurs descendants. Et enfin, il y a les musiciens qui semblent plus grands, plus les années se sont écoulées depuis leur mort. L'un d'entre eux est Django Reinhardt. Je me souviens des années 1934 et 1935, lorsque j'ai reçu les premiers disques du Hot Club quintet. A cette époque, Stéphane Grappelly était encore considéré comme le musicien le plus ingénieux par rapport à Reinhardt. Dix ans plus tard, la comparaison était inversée. Et dix ans plus tard, ce sont les Américains qui ont fait comprendre aux Européens qu'il n'y avait qu'un seul musicien dans l'histoire du jazz qui pouvait servir de modèle aux Américains en tant qu'Européen, Django Rein-hardt. Jusqu'à présent, cela n'a pas changé. Aucun musicien de jazz européen n'est encore apparu qui, de son côté, a influencé les Américains ou aurait même pu créer une sorte d'école là-bas grâce à ses albums.

Ce disque "Milestones" montre en quelques mots l'homme et le musicien Django Reinhardt, ce mélange indescriptible de vagantisme gitan et de proximité avec la nature, de joie de vivre et de sens français et d'américanisme, qui constituent l'homme et le musicien Django Reinhardt. Même les premières mesures de "Minor Swing" sont dans leur tonalité mineure nostalgique, d'où Django surgit bientôt plein de tempérament. L'Evergreen "Georgia" est chanté par Freddy Taylor, un artiste américain coloré avec qui Django s'est produit en exclusivité à la "Villa d'Este" sur les Champs-Elysées en 1935. Cet enregistrement m'a apporté ma première rencontre personnelle avec le grand GItarnsten. Les autres titres sur la première page du disque montrent Django sous différents aspects. Il y a le solo sur la guitare non amplifiée "Echoes of Spain". Pas de jazz, bien compris, mais de la musique pure telle qu'elle lui est peut-être venue à l'esprit des Gitans en pèlerinage aux Saintes Maries-de-la-mer. Le duo "Out of Nowhere" avec le violoniste Grappel-ly le montre non seulement comme un compagnon sensible dans un cadre de musique de chambre mais aussi avec une sensibilité incroyable dans le traitement des harmonies.

L'enregistrement de "Lady Be Good" avec la rencontre au sommet de trois violonistes de l'époque peut surprendre tous ceux qui croient que le violon n'a été rendu populaire que par la musique pop-jazz moderne. Les chœurs d'ouverture et de clôture sont arrangés par Diango, il joue lui-même la première improvisation, suivi de Michel Warlop (1911-1947), puis Stephane Grap-pelly et enfin, avec double doigté, Eddi South, le violoniste coloré des USA, qui a joué à l'hôtel "Ritz" en 1937, l'année de l'Exposition universelle de Paris. Tout aussi surprenant pour le Double Concerto en ré mineur pour deux violons de Bach, interprété par South et Grappelly, qui ne sont accompagnés que par Django Reinhardt. À l'époque, à l'époque de la gomme-laque, la face A apportait le thème pratiquement fidèle aux notes, mais de manière swing, et la face B improvisée. Dans le numéro d'avril 1938 de la revue "Jazz Hot", Hugues Panassie écrit : "Il serait faux de prétendre que Bach devrait gagner par l'interprétation jazz, mais il faut souligner la relation plus ou moins directe entre la musique de Bach et le jazz".

Dans les années d'avant la guerre, Pans était au jazz européen ce que Harlem était au jazz américain, surtout en 1937, et tous ceux qui venaient en Seine voulaient jouer avec Django. "Crazy Rhythm* montre deux des plus importants d'entre eux : Coleman Hawkins et Benny Carter. Le titre est un jalon pour le progrès du jazz européen, puisqu'il montre deux saxophonistes européens et deux saxophonistes américains en compétition : d'abord Andre Ekyan (alto) et Alix Combelle (ténor), suivi de Benny Carter (alto) et Coleman Hawkins (ténor, avec deux choeurs). Grappelly joue du piano ici pour une fois. En une semaine d'avril 1937, le quintette se rendit trois fois au studio pour enregistrer 17 titres qui, dans leur unité, doivent être décrits comme l'une des réalisations les plus grandioses de l'histoire du jazz, comparable aux jalons des Hot Five et Hot Seven d'Armstrong de 1927/28 ou aux sessions d'Ellington de 1940 avec Jimmy Blanton. Trois des titres ont été placés sur la face B : The evergreen "Rose Room" (sur les harmonies duquel Ellington construira plus tard "In A Mello-tone"), la composition typique de Django "Tears" et l'imitation de train "Mystery Pacific".

Il faut être étonné de voir à quel point l'onomatopée est possible avec des instruments à cordes seuls ! "Nuages, la composition la plus populaire de Django, était un must. Elle a vu le jour lorsque Grappelly et Reinhardt ont été séparés par la guerre ; la clarinette d'Hubert Rostaing a remplacé le violon. Manoir de mes reves", enregistré après la guerre par Django et un grand groupe de soldats américains, n'en est pas moins connu, mais pas tout à fait aussi bien connu. Un enregistrement d'avant-guerre de l'apogée de l'unique quintette français clôt la série. Je ne connais aucun musicien de jazz qui a une fameuse "densité" dans ses lignes, mais l'art Djangos a été glorifié par deux poètes. L'un est James Jones dans son roman "Verdammt in alle Ewigkeit" (voir citation du double album Django Reinhardt de "Serie 2000"). L'autre n'est rien de moins que Jean Cocteau. Lorsqu'il a entendu et rencontré Django, il a inspiré un de ses personnages dans "Les enfants terribles", et après sa mort, il a écrit : "Son rythme était aussi bien le sien que les rayures d'un tigre, elles étaient dans sa peau".
Dietrich Schulz-Köhn

Weitere Informationen zu Reinhardt, Django auf Wikipedia.org

Fermer filtres
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Aucun résultat trouvé pour le filtre !
The Very Best Of (CD) The Dolly Dots: The Very Best Of (CD) Art-Nr.: CD01589061

Article doit être commandé

(Warner) 16 tracks
14,58 € 19,45 €
Best Recordings 2 (CD) Django Reinhardt: Best Recordings 2 (CD) Art-Nr.: CD035079

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

(Classic Options) 20 tracks
21,89 € 29,19 €
Best Recordings 1 (CD) Django Reinhardt: Best Recordings 1 (CD) Art-Nr.: CD035062

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

(Classic Options) 20 tracks
9,70 €
Collection Vol. 3 (3-CD) Django Reinhardt: Collection Vol. 3 (3-CD) Art-Nr.: CD018780

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

(Weton-Wesgram) 48 tracks
19,45 €
Swing Guitars (10-CD) Django Reinhardt: Swing Guitars (10-CD) Art-Nr.: CD327581

Article doit être commandé

(Membran) 177 tracks
19,45 €
Guitar Genius (CD) Django Reinhardt: Guitar Genius (CD) Art-Nr.: CD195622

Article doit être commandé

(Charly Records) 20 tracks
14,57 €
Planet Jazz (CD) Django Reinhardt: Planet Jazz (CD) Art-Nr.: CDBMG52071

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

​(BMG) 16 tracks
19,45 €
Profiles (LP) Django Reinhardt: Profiles (LP) Art-Nr.: LP05412716

Article doit être commandé

(Columbia) 14 titres - Enregistrements originaux d'un des plus importants guitaristes jazz de l'histoire de la musique.
15,55 €
Django Reinhardt 1933-1952 (2-CD & Comic Book, Digibook) Django Reinhardt: Django Reinhardt 1933-1952 (2-CD & Comic Book,... Art-Nr.: CDENJZ290

Article doit être commandé

​(2004/Nocturne) 40 Tracks plus 16 page comic book - Collector's Edition!
38,94 €
With Stephane Grappelli And Others 4-CD Django Reinhardt: With Stephane Grappelli And Others 4-CD Art-Nr.: CDNOS3699

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

(Nostalgie) 88 tracks - Four hours of hot Jazz from Paris greatest nightclubs
15,55 €
Reinhardt, Django Djangologie (20-CD Cube Box) Django Reinhardt: Reinhardt, Django Djangologie (20-CD Cube Box) Art-Nr.: CDEMI60502

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

(2009/EMI FRANCE) 277 suivi de 1928 à 1950, le mastering 64 bits.
77,93 €
Reinhardt, Django The Electric Years 2-CD Django Reinhardt: Reinhardt, Django The Electric Years 2-CD Art-Nr.: CDAMSC920

Article doit être commandé

(AVID) 53 titres (157:42)
9,70 €
Reinhardt, Django Four Classic Albums plus 2-CD Django Reinhardt: Reinhardt, Django Four Classic Albums plus 2-CD Art-Nr.: CDAMSC1020

Article doit être commandé

(AVID) 54 titres (158:38)
9,70 €
The Art Of Swing 1935-47 Django Reinhardt: The Art Of Swing 1935-47 Art-Nr.: CD5334759

Article doit être commandé

6,77 €
Swing From Paris - Jazz In Paris (3-CD) Django Reinhardt: Swing From Paris - Jazz In Paris (3-CD) Art-Nr.: CD5328758

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

14,57 €
Retrospective 1934-53 (3-CD - 1-DVD) Django Reinhardt: Retrospective 1934-53 (3-CD - 1-DVD) Art-Nr.: CD5320812

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

"(2009/SAGA) 58 titres plus le DVD (PAL, Code 0) »de 1939 de Jazz Hot"" avec Django et Stéphane Grappelli."
24,32 €
Guitar Legends Series (CD) Django Reinhardt: Guitar Legends Series (CD) Art-Nr.: CDEMI6235

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

​(2000/EMI Plus) 20 tracks
24,32 €