Produits de Randy & The Rainbows ? - CDs, Vinyl LPs, DVD und mehr

RANDY & THE RAINBOWS

Groupe vocal américain

Pendant leur enfance à Maspeth, dans le Queens, New York, Dominick Safuto et son frère Frank se sont intéressés à la musique. Avec Eddie Scalia et une jeune femme nommée Rosalie Calindo, ils ont formé un groupe de courte durée appelé The Dialtones, et en 1960, ils ont eu un petit succès sur le label Goldisc de George Goldner avec " Till I Heard It From You ". Ils avaient décroché cet accord après avoir enregistré trois démos, ajoutant leur interprétation de "Bohemian Daddy" de The Marquis à leurs compositions originales de "Til I Heard It From You" (sic) et "Johnny".

Les trois enregistrements de démo originaux sont inclus sur ce disque compact pour votre plaisir. Dom avait 12 ans lorsqu'il était assis dans la salle d'attente du studio d'enregistrement avec des groupes qu'il idolâtrait (Flamingos, Impériaux), attendant leur précieux temps "à la batte". George Goldner a traité Dom à mi-chemin entre un fils et une étoile naissante. Selon la rumeur, Dom pourrait être un "Franke Lyman blanc". Goldner a laissé Dom traîner autour des sessions... écouter... et absorber les sons. "Till" a eu assez d'airplay et a vendu assez de disques pour permettre une autre session d'enregistrement. Mais la chanteuse, Rosalie, a décidé que le show business n'était pas pour elle et a quitté - et Goldisc Records a mis de côté le deuxième album du groupe.

 Mais la compagnie pensait que "'Till I Heard It From You" avait suffisamment de potentiel pour une réédition un an plus tard avec un nouveau numéro d'enregistrement. Dominick s'est vite lié d'amitié avec Mike Zero, une vieille connaissance de l'école primaire. Ils fréquentaient alors l'école secondaire Grover Cleveland High School (à la frontière entre Brooklyn et Queens) et ont décidé de former un autre groupe. Avec le frère de Mike, Sal et un autre ami, Ken Arcipowski, ils se surnomment eux-mêmes The Encores. Avec quatre membres, les garçons étaient peut-être satisfaits, mais ils ont senti qu'il manquait encore quelque chose à leur groupe et se sont mis en route pour acquérir un cinquième chanteur. Après une certaine difficulté à trouver leur dernier membre, Dominick a fini par persuader son frère Frank de se joindre au quintette, et le quintette était complet.

Maintenant qu'ils s'appellent eux-mêmes Jr. et The Counts, ils se composaient de Dominick comme chef, Frankie comme premier ténor, Sal comme deuxième ténor, Mike comme baryton et Kenny comme bassiste. Le groupe s'est d'abord produit ensemble pendant environ six mois, jouant la ronde familière des seize fêtes, des houblonnières et des soirées sociales à l'église. Finalement, ils ont fait l'acquisition d'une gérante, Fran Carrarie, et les espoirs d'obtenir un contrat d'enregistrement étaient grands. Fran était une bonne amie de l'auteur-compositeur Neil Levenson, et Levenson a été assez impressionné par le talent du groupe pour les présenter à The Tokens, qui les a fait signer à leur firme Bright Tunes.

Les Tokens faisaient partie du petit nombre de groupes blancs qui avaient connu le succès à l'échelle nationale, et ils s'étaient diversifiés dans la production de l'industrie du disque. A cette époque, ils travaillaient avec Laurie Records, où ils produisaient The Chiffons. Laurie a décidé de placer le groupe sur leur filiale Rust, mais seulement après avoir insisté pour qu'ils adoptent un autre nom plus commercial. Ainsi, Jr. et les Comtes sont devenus Randy (alias Dominick Safuto) et The Rainbows, et bien que le groupe ait d'abord désapprouvé, ils se sont inclinés devant la décision de la compagnie.

 En deux semaines, les nouveaux Randy et The Rainbows enregistrent en studio deux chansons - "Denise" et "Come Back", toutes deux écrites par Neil Levenson - qui sortent bientôt comme premier single sur Rust en 1963. "Denise" a immédiatement décollé, se hissant au 10e rang des charts nationaux et aussi haut que le 2e au niveau local. Juste au moment où il semblait que "Denise" allait aller jusqu'au sommet à New York, il a été devancé par The Angels* "My Boyfriend's Back". No. 1 ou non, "Denise" a connu un succès phénoménal pour un premier disque d'un groupe inconnu, et cela leur a valu pas moins de quatre apparitions à l'émission de télévision de Clay Cole ainsi que deux avec Jerry Blavat à Philadelphie.

Ce que nous pouvons appeler l'axe New York-Philadelphie était suprême dans le domaine de la musique populaire du début des années 60, et l'attrait du groupe dans les deux villes était une mesure de leur accomplissement. Ils ont également parcouru le pays en compagnie d'artistes tels que The Chiffons, Dionne Warwick et Bob B. 5oxx et The Blue Jeans. La tournée était sponsorisée par The Four Seasons, dont le chanteur principal, Frankie Valli a été, ironiquement, un jour cité comme disant que "Denise" est un disque qui copie le style de The Four Seasons, Returning from the tour, Randy et The Rainbows ont également joué au Brooklyn Fox Theater pour Murray the K's Labor Day Rock A Roll Show of 1963 pendant 10 jours.

La deuxième sortie du groupe sur Rust a été décevante en termes de succès commercial. "She's My Angel" (avec Trade Martin à la guitare) devait être le côté A, mais "Why Do Kids Grow Up" a été poussé à la place ; il n'a pas été poussé assez fort, cependant, et le disque a rapidement disparu des ondes après avoir fait très peu de bruit initial, probablement à cause de l'assassinat du président Kennedy.

Il a atteint le numéro 97 en décembre 1963. Trois versions ultérieures n'ont pas fait mieux. Bien que certains d'entre eux - en particulier "Happy Teenager" et "Little Star" - étaient vraiment très bons, aucun d'entre eux n'a fait les charts, et le groupe était fini chez Laurie. Leur dernière pour Laurie a été la mise à jour du type "surf" avec "Joyride" n/b "Little Hot Rod Suzie" en 1965. Seul un titre est resté inédit chez Laurie avec "Take It Like A Man" de 1964.

Après l'expiration de leur contrat avec Laurie à la fin de 1965, Randy et The Rainbows sont passés à Mike Records, une division d'Andover Record Corp. Le label appartenait à Eddie Matthews, que le groupe avait rencontré alors qu'ils étaient encore chez Laurie. Deux sorties sur Mike,
"Lovely Lies" et "He's A Fugitive" ont été supervisés par Tommy Kaye, qui a plus tard aidé à écrire "One Man Band", le grand succès de Three Dog Night. Le troisième disque perdu par le groupe pour Mike Records était "Bonnie's Port Of Town" (écrit par Dickie Lee, de renommée "Patches"),
qui n'a jamais dépassé le stade de la copie DJ.

Après avoir quitté Mike, Randy et The Rainbows sont retournés vers la fin de 1966 à The Tokens, qui était responsable de tout le matériel Rust. Cette nouvelle association a abouti à une seule sortie sur le label B.T Puppy de Tokens. Le disque, "I'll Be Seeing You" (soutenu par "Oh To Get Away", un "rush job" qui n'était qu'un vieux morceau de Tokens recouvert de la voix de Randy) n'a pas eu plus de succès que les derniers efforts du groupe. C'était, en fait, la dernière sortie de Randy et The Rainbows, une fin plutôt peu propice à une carrière qui avait commencé avec tant de promesses.

La rupture finale du groupe était inévitable, mais pas plus que leur récente renaissance. L'un des premiers plans du groupe était de réenregistrer "Denise", mais ils ont été battus au poing par Surprise, dont la version sur le label Kare est devenue un peu un succès dans le Midwest.
Néanmoins, ils ont formé une nouvelle association avec Neil Levenson, qui avait à l'origine écrit "Denise" pour eux.

Outre Randy The Rainbows, le "nouveau" groupe a formé une société de production connue sous le nom de Rainbeaux Productions. Signé à la compagnie est le groupe Madison Street, représenté sur Millenium Records avec une chanson (écrite par Levenson) intitulée
"Minstrel Man" en 1977 Madison Street était composé des frères "Randy" Safuto et Frank Safuto ainsi que Mike Zero, basse, et Vinny Carella, baryton. Un album de leur single suivi sur Crystal Ball Records en 1979, précédé de deux démos anciennes couplées à 45 RPM en 1977 ("Angel Face" n/b "I Wonder Why" - acappella).

Les jeunes auditeurs sont peut-être plus familiers avec la reprise de "Denise" de Blondie en 1978 (sous le nom de "Denis"), qui a été un succès pour le groupe new wave Blondie (avec Debbie Harry), aux Etats-Unis et dans toute l'Europe. Elle a également conduit à la réédition de la version de Randy & The Rainbows - en Grande-Bretagne sur le label Philips, qui détenait à l'époque le droit au catalogue Laurie.  Bien que Randy ait enregistré une version mise à jour en 1981 (après une version plus ancienne de 1973), leurs plus grands moments viennent quand ils ont fait de nombreuses tournées dans le circuit des vieux spectacles au début des années 1980, et ont eu du succès avec deux nouveaux albums enregistrés pour le label Ambient Sound (y compris de nouvelles compositions de Neil Levenson) en 1982.

Un CD auto-produit a suivi en 1993, présentant au public deux nouveaux titres "modernes" avec "Silver & Gold" et "Laura" - avec ce groupe maintenant composé de Jimmy Bense, Vinny Carrella et Mike Zero, tandis que l'autre formation avait été tenue ensemble par Dom et Frank. Ce dernier groupe a sorti son dernier enregistrement avec "It's Christmas Once Again" fin 1993 sur une Crystal Ball 45 RPM.
Jusqu'à la fin des années 1990, l'un des deux groupes ou les deux étaient encore en tournée.

 

 

Copyright © Bear Family Records® Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être réimprimée ou reproduite sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, y compris l'incorporation dans des bases de données électroniques et la reproduction sur des supports de données, en allemand ou dans toute autre langue, sans l'autorisation écrite préalable de Bear Family Records® GmbH.

Weitere Informationen zu Randy & The Rainbows auf Wikipedia.org

Fermer filtres
  •  
  •  
  •  
  •  
Aucun résultat trouvé pour le filtre !
Remember (Vinyl-LP)
RANDY & THE RAINBOWS: Remember (Vinyl-LP) Art-Nr.: LPASR601

Article doit être commandé

(1984/Rounder Records) 6 tracks
15,75 €
Better Than Ever - Hits & Lost Masters (CD)
RANDY & THE RAINBOWS: Better Than Ever - Hits & Lost Masters (CD) Art-Nr.: CDR5059

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

(Trust Records) 30 tracks with 12 page booklet.
19,95 €