Produits de Graham Parker ? - CDs, Vinyl LPs, DVD und mehr

Graham Parker

Au printemps 1975, Graham Parker, un pompiste de 24 ans originaire du Surrey, en Angleterre, a commencé à se rendre à Londres pour rencontrer des musiciens aux vues similaires et obtenir un groupe de soutien derrière ses chansons, qu'il considérait maintenant comme étant plus fort et plus intéressant que tout ce qu'il entendait à la radio. En plaçant une annonce dans le Melody Maker, il a rencontré Noel Brown, guitariste, et Paul "Bassman" Riley, bassiste, qui avait joué dans Chilli Willi et The Red Hot Peppers, un groupe de "pub rock" qui s'était récemment séparé. Riley pensait que Parker devrait rencontrer Dave Robinson, un gérant qui dirigeait un petit studio au-dessus du pub Hope and Anchor à Islington. Robinson avait auparavant dirigé Brinsley Schwarz, un autre groupe de pub rock démis qui comprenait son guitariste éponyme, Nick Lowe à la basse et Bob Andrews aux claviers.

Lights went off in Robinson's head when he heard Parker's songs, and shortly after recording some demos, began to ease Schwarz and Andrews, along with a young rhythm section comprised of Andrew Bodnar on bass and Steve Goulding on drums, into place behind Parker. Avec Martin Belmont, l'ancien guitariste de Ducks Deluxe, un autre groupe de pub rock présumé qui l'avait également quitté, ils ont commencé à répéter cet été-là.

Avant qu'ils aient joué une note ensemble cependant, Parker avait obtenu un contrat majeur avec Phonogram Records après que Robinson a obtenu une cassette d'une démo de Parker à Charlie Gillett qui a animé une émission de radio éclectique à Londres nommée Honky Tonk. Dès que la chanson a été diffusée, Nigel Grainge de Phonogram a appelé Gillett en insistant sur le fait qu'il voulait signer Parker tout de suite.

Jusqu'alors, Parker n'avait aucune expérience professionnelle, voire semi-professionnelle, dans le domaine de la musique. Avant son voyage à Londres, il avait vu le nom Brinsley Schwarz dans le guide des concerts de Melody Maker et imaginait qu'avec un tel nom, ils doivent sûrement être un groupe de heavy metal allemand.

Au cours de ces premières répétitions, Robinson a amené un "grand homme au nez d'oiseau", comme l'a décrit Parker, aux sessions et a dit qu'il produirait leur premier album. Il s'appelait Nick Lowe, le bassiste susmentionné dans "le groupe de heavy metal allemand". Le premier album de Parker and the Rumour "Howlin' Wind" a été enregistré à Londres à la fin de 1975 et est sorti en avril 1976 et a été salué par la critique. S'ensuivent la même année "Heat Treatment" et un EP à succès, "The Pink Parker", sorti sur vinyle rose.

Le groupe a joué dans une poignée de petites salles à partir de la fin de l'année 75 avant d'ouvrir pour le groupe à succès Ace ("How Long") lors d'une tournée de concerts. En l'espace d'un an, ils étaient eux-mêmes en tête d'affiche des tournées de salles de concert au Royaume-Uni et ont fait deux tournées en Amérique, conduisant dans un break et ramassant des concerts là où Dave Robinson pouvait les trouver. Le label de Parker, Mercury Records, le bras américain de Phonogram, n'accordait que peu d'attention au groupe. Avec le punk rock et la new wave à un an et demi de faire une impression, Mercury n'a pas vu un angle de marketing à utiliser et les a donc laissés, au grand dam de Dave Robinson, en grande partie pour se débrouiller seuls au pays du Styx et du Kansas.

En 1978, malgré la réaction mitigée à leur troisième album "Stick To Me", sorti en 1977, ils ont fait des progrès constants et ont commencé à acquérir la réputation d'être un groupe de premier plan dans le monde entier. Finalement, après le manque de soutien de Mercury, Parker a signé un accord lucratif avec Arista records et a sorti le Jack Nitzsche produit "Squeezing Out Sparks" en 1979. L'album, qui contenait des classiques tels que "You Can't Be Too Strong", "Discovering Japan" et "Passion Is No Ordinary Word" a atteint le numéro 44 dans les palmarès des albums américains, s'est vendu à un quart de million d'exemplaires et a été largement salué comme un chef-d'œuvre. Parker and the Rumour a fait de nombreuses tournées au cours de l'année de sa sortie, commençant au Witlow Hall de Belfast le 2 février et se terminant à la Town Hall, Auckland, Nouvelle-Zélande, le 26 novembre, avec très peu de temps libre entre les deux.

 

Weitere Informationen zu Graham Parker auf Wikipedia.org

Fermer filtres
  •  
  •  
  •  
  •  
Aucun résultat trouvé pour le filtre !
Live At Rockpalast Vol.2 (2-LP)
Graham Parker & The Rumour: Live At Rockpalast Vol.2 (2-LP) Art-Nr.: LPLETV497

Article doit être commandé

(Let Them Eat Vinyl) 15 titres - Enregistré en direct à'Rockpalast' pour la télévision allemande 'WDR' dans les années 1978 et 1980.
21,95 €