Produits de Bob Gallion ? - CDs, Vinyl LPs, DVD und mehr

BOB GALLION

Out Of A Honky Tonk

Robert H. Gallion est né le 22 avril 1929 à Ashland, dans le coin nord-est du Kentucky, à la frontière de l'Ohio et de la Virginie occidentale. Il a été élevé à Columbus, dans l'Ohio, où il a commencé à jouer de la guitare dès son plus jeune âge. Selon Ivan Tribe, il travaillait professionnellement dans la région des trois États à l'âge de 20 ans. Ses premières expériences radio comprenaient un passage à WTCR à Newark, dans l'Ohio, et plus tard, il a également travaillé à WCLT. Au début des années 50, il a rejoint Wilma Lee et Stoney Cooper's Clinch Mountain Clan au Jamboree WWVA à Wheeling. Il a formé ses propres Country Boys vers 1952, se produisant régulièrement à Wheeling jusqu'en 1955.

En 1955, il aurait formé un autre groupe, les Play Boys, et l'année suivante, il était devenu un habitué du KWKH's Louisiana Hayride en Louisiane. Il a rapidement signé un contrat avec MGM et un contrat d'écriture avec Acuff-Rose. Chanteur et écrivain de country, il était, d'une certaine façon, l'homme qu'il fallait au mauvais moment. Le rock'n' roll commençait à exploser et les ventes aux pays étaient en éclipse depuis un certain temps. Pourtant, le rockabilly était de la musique country - du moins en quelque sorte - et Gallion, avec plus qu'un soupçon de bluesier de Hank Williams, sautant du côté de Move It It On/Lone Gone Lonesome Blues dans son propre style, était bien équipé pour chevaucher la clôture. Juste un mois avant que Gallion ne fasse ses débuts à la MGM, Johnny Horton avait coupé sa première session Columbia dans un style qui s'adaptait avec succès au rock'n' roll tout en étant toujours un pays sans gêne, et Gallion semblait prêt à m'exploiter le même filon.

La première date MGM de Gallion a eu lieu au studio RCA Victor à Nashville le 2 février 1956. Malheureusement, aucune donnée de session pour aucune des sessions MGM de Gallion ne survit, de sorte que l'identité des musiciens de studio est ouverte à la conjecture. Cependant, le groupe à cette première session comprend probablement Chet Atkins -- écoutez le solo de guitare sur Trademark On What I've Found -- et d'autres cohortes de l'équipe A. C'était une session engageante et énergique, en tout cas, les quatre chansons écrites par Gallion. En fin de compte, le côté le plus important est peut-être Your Wild Life's Gonna Get You Down, un tube de taille décente pour Kitty Wells en 1959, mais tout était accrocheur, bien réalisé. My Square Dancin' Mama a marché sur une ligne aussi fine que possible entre hillbilly et rock'n' roll, comme son titre le souligne avec emphase, et réussit comme les deux. L'amende, Rollicking Trademark On What I Found était mélodiquement dérivé de Salty Dog Blues et True Blue Papa et a trouvé Gallion ressemblant légèrement à un autre chanteur country de l'époque qui pouvait rocker quand il le voulait, Frankie Miller.

Le rock'n' roll était un phénomène complet au moment de l'enregistrement de Gallion en novembre. Entre-temps, il s'est installé en tant que deejay WKAB à Mobile, en Alabama, et est apparu régulièrement sur le Hayride. Dans Mobile, il a forgé un partenariat d'écriture de chansons avec l'excellent Luke McDaniel, un chanteur et auteur-compositeur country qui s'était récemment lancé dans le rock'n' roll pour le label Sun de Sam Phillips à Memphis et qui avait utilisé (et utiliserait encore) le pseudonyme Jeff Daniels pour une sortie rock'n' roll sur le label Meladee. Avant cela, McDaniel avait ciré les côtés pour Trumpet et King, y compris parfois des classiques tournés vers l'avenir comme Whoa Babe et I Can't Go.

Malgré le marché, et malgré les récentes incursions de McDaniel, les chansons que Gallion et McDaniel ont écrites ensemble étaient ardemment country, et Gallion avait manifestement décidé de suivre sa propre voie, de ne pas se transformer en rock'n' roller comme tant d'autres essayaient de le faire. Out Of A Honky Tonk et Hey ! Mr. Bartender, bien qu'il s'agissait d'une bonne affaire, étaient des chansons classiques honky-tonk et de belles performances. S'il y avait plus qu'une touche Hank Williams ici et là, c'était encore plus sur le dur I Want Her Blues, sans doute le point culminant d'une session forte. Il a été co-écrit avec Mattie O'Neil, l'un des noms de plume du prolifique Jean Chapel, qui a également écrit la ballade You've Gotta Have A Heartbreak (To Know How To Love).

Il n'y a pas eu d'autres enregistrements pendant plus d'un an et lorsque Gallion est retourné au studio pour MGM en février 1958, les choses avaient considérablement changé. La musique country s'était déplacée vers le centre pour attirer les fans de pop désaffectés et d'autres afin de concurrencer le rock'n' roll - et de refléter le paysage américain changeant et de plus en plus urbain. Les guitares et violons d'acier étaient devenus rares, remplacés par des chœurs vocaux pop et, dans certains cas, par des sections de cordes. En même temps, le rock'n' roll s'édulcoré, du moins en ce qui concerne l'enregistrement des grandes maisons de disques. Cela ne veut pas dire que le rock'n'n' roll n'a pas survécu, ne serait-ce qu'en 1958-1959 et au-delà, mais ils l'ont fait moins dans le courant dominant, et plus sur de petites étiquettes. L'enregistrement de tous les types d'étiquettes se ressemblait de plus en plus, de plus en plus délibéré et peint par chiffres.

Mais les pierres précieuses ont glissé à travers les fissures et l'une d'entre elles a glissé à la date du 12 février au studio d'Owen Bradley, produit par Jim Vienn...

Bob Gallion Out Of A Honky Tonk
Read more at: https://www.bear-family.com/gallion-bob-out-of-a-honky-tonk.html
Copyright © Bear Family Records

Weitere Informationen zu Bob Gallion auf Wikipedia.org

Fermer filtres
  •  
  •  
  •  
  •  
Aucun résultat trouvé pour le filtre !
Out Of A Honky Tonk Bob Gallion: Out Of A Honky Tonk Art-Nr.: BCD16439

Article doit être commandé

1 CD avec livret de 16 pages, 20 titres. Temps de lecture d'environ 46 minutes.
13,95 € 15,95 €