Produits de The Browns ? - CDs, Vinyl LPs, DVD und mehr

Les Browns

La première chanson de ce CD est comme il se doit....'Numéro Un'. Le 3 juillet 2009 marque le 50e anniversaire des Trois cloches. Les Browns doivent 50 ans de gratitude à nos fidèles fans à travers le monde pour avoir gardé cette chanson #1 dans leur cœur. Avec une telle aide, peut-être que la chanson elle-même survivra encore 50 ans.

Maxine Brown

Le 1er juin 1959, lorsque nous sommes allés au Studio de Nashville pour enregistrer The Three Bells, nous n'aurions jamais imaginé que nous l'écouterions encore sur toutes les stations de radio cinquante ans plus tard. Et pas seulement les stations country, mais aussi les stations pop. Après la séance qui s'est terminée cette nuit-là, notre directeur de l'A&R, Chet Atkins, nous a dit qu'il pensait que nous avions un succès. Nous n'aurions jamais imaginé que ce serait un tel succès. Le 3 juillet, le disque est sorti et en quelques semaines nous l'avons vu devenir #1 dans les charts country, pop, rythm & blues. Nous ne pouvions pas le croire, alors, et nous avons encore du mal à le croire quand nous l'entendons sur les ondes des stations de radio. Nous sommes très reconnaissants envers nos fans et amis qui veulent toujours l'entendre. Bien que nous ne nous retrouvons plus souvent ensemble pour chanter, c'est toujours un plaisir d'entendre la réaction du public à nos chansons d'il y a cinquante ans. Je vous remercie tous.

Bonnie Brown Ring

 

Depuis de nombreuses années, Jim Ed et les Browns entretiennent une excellente relation avec RCA Victor Records et nos remerciements et notre gratitude s'adressent à tous nos amis là-bas.

Bear Family vient de sortir une nouvelle compilation de certaines de nos chansons les plus demandées. J'aime écouter chacun d'entre eux. J'espère que maintenant que vous avez cette série, vous les apprécierez autant que moi.

Jim Ed Brown

 

Au cours de la convention Disc Jockey d'octobre 1967, Bonnie Brown a étonné le public de Grand Ole Opry lorsqu'elle a annoncé le départ à la retraite des Browns, mettant officiellement fin aux douze années de partenariat professionnel entre Maxine, Jim Ed et Bonnie Brown - sans compter les années où ses frères et sœurs plus âgés ont travaillé en duo.

Pour ceux qui sont au courant, les nouvelles n'étaient guère inattendues. Au cours des deux dernières années, RCA Victor a lancé avec succès Jim Ed Brown en tant que soliste. Son succès de carrière, Pop A Top, vient de terminer une série de 20 semaines sur les palmarès par pays de'Billboard', culminant à la troisième place. En vérité, Bonnie était déjà semi-retraitée. Lorsque le Grand Ole Opry a ajouté les Browns à sa liste en juin 1963, elle a choisi de rester avec son mari médecin et ses deux jeunes enfants à Dardanelle, Arkansas, tandis que Jim Ed et Maxine ont déménagé à Nashville. Pour les apparitions d'Opry et les dates de tournée, Maxine et Jim Ed ont travaillé en duo ou ont recruté d'autres chanteurs pour la remplacer.

Relativement peu de gens connaissaient la véritable histoire derrière la décision du trio. Les Browns étaient depuis longtemps en désaccord avec RCA Victor, principalement sur sa direction commerciale. Sept ans plus tôt, le trio a construit une clientèle internationale avec ses singles croisés révolutionnaires The Three Bells, Scarlet Ribbons et The Old Lamplighter. Steve Sholes, vice-président de la division des artistes populaires et du répertoire, s'attendait à ce qu'ils s'adressent au grand public pop : un numéro de boîte de nuit chorégraphié avec des motifs percutants, des arrangements orchestraux luxuriants et une tenue de cérémonie coûteuse. Mais au fond, les Browns désiraient ardemment chanter pour un public rural apprécié, soutenu par la guitare de Jim Ed et peut-être quelques autres musiciens.

Le producteur Chet Atkins connaissait les Browns pour ce qu'ils étaient vraiment : un trio de pays, probablement le meilleur qui ait jamais existé. Mais la vision d'Atkins des Browns le met en conflit direct avec Sholes et le siège social de RCA à New York. La recherche d'un équilibre a conduit à des compromis de studio inconfortables que les deejays country aliénés qui ont rejeté les Browns comme étant trop " pop " et les programmateurs de radio urbaine qui les considéraient comme étant trop country.

Peu de gens savaient encore que l'annonce de Bonnie sur scène marquait en fait la troisième fois que les Browns décidaient d'abandonner. La première fois, c'était en 1955, lorsque le trio a été enfermé dans un contrat d'exploitation à toute épreuve avec Fabor Robison, l'un des producteurs et promoteurs les plus méprisés de l'industrie de la musique. La deuxième fois, quatre ans plus tard, les trois membres se demandaient si les petites récompenses financières justifiaient vraiment toutes ces années sur la route. En dépit d'une salle pleine de récompenses des métiers de l'industrie, ils ont vu leurs ventes de disques diminuer alors que le rock'n' roll dominait les ondes. Et puis il y a eu les affaires de famille. Maxine était enceinte de son deuxième enfant. Leur mère Birdie a souffert d'un accident vasculaire cérébral et avait besoin d'aide pour gérer son restaurant et son club à Pine Bluff, Arkansas. Leur père handicapé avait besoin d'aide pour faire tourner sa scierie, une corvée que Jim Ed assumait toujours quand il n'était pas en tournée. Bien sûr, les Trois cloches ont changé tout cela.

Mais en octobre 1967, personne ne voulait que les Browns se séparent. Peu de groupes d'harmonie dans la musique américaine étaient aussi aimés que Jim Ed, Maxine et Bonnie Brown de Pine Bluff, Arkansas. Si leur saga était pleine de frustration, de déception et de chagrin d'amour, la musique qu'ils ont faite est toujours d'actualité. Cette collection de la famille Bear commémore le cinquantième anniversaire des Trois cloches. Certains titres sont les favoris des fans de longue date, mais la plupart sont des repères musicaux que Maxine Brown Russell a choisis parmi les dix ans d'ancienneté des Browns avec RCA Victor.

L'histoire des Browns commence le 11 août 1930, lorsque Floyd Brown, un pauvre fermier du sud-ouest de l'Arkansas, épousa Birdie Lee Tuberville à Holly Springs, Arkansas, une communauté de backwater non loin de Sparkman. Dès le début, la musique a été un fil conducteur dans la famille Brown. Wilburn, le frère de Floyd, jouait du violon lors de danses locales et de réunions sociales, habituellement avec Floyd et un autre frère, Cecil, accompagnant les guitares.

Les emplois agricoles étant rares à la maison, les nouveaux mariés s'installent à Campi, en Louisiane, en 1930. Leur premier enfant, Ella Maxine, y est né le 27 avril 1931. Plus tard dans l'année, la famille est retournée en Arkansas, s'installant dans les collines de Sparkman, riches en bois d'œuvre. Floyd espérait décrocher un emploi dans une scierie, mais la dépression a pratiquement anéanti la demande de bois d'œuvre local. Il subvenait aux besoins de sa femme et de sa fille par l'agriculture, la chasse et le piégeage. Finalement, une usine lui a offert un emploi stable en tant que chauffeur de camion.

Au cours des sept années suivantes, Birdie a donné naissance à trois autres enfants : Jim Edward le 1er avril 1934, Raymond le 29 décembre 1936 et Bonnie Gean le 31 juillet 1938. Peu de temps après, Floyd a économisé assez d'argent pour acheter une ferme à Holly Springs, bien qu'il ait continué à travailler à la scierie.

Le samedi soir, la famille s'est réunie autour de la radio pour écouter le Grand Ole Opry. Quand Jim Ed avait neuf ans, il rêvait de devenir un chanteur comme ceux qu'il entendait à la radio. Parce qu'une blessure à la main a mis fin à la capacité de son père à jouer de la guitare, le garçon a demandé à son oncle Cecil de lui apprendre quelques accords. En peu de temps, Maxine et lui ont commencé à acquérir des recueils de chansons de 25 cents auprès de chanteurs radiophoniques et ont recruté Raymond, six ans, pour s'harmoniser avec eux. Cependant, ce trio naissant a été de courte durée ; Raymond a été tué dans un accident de camion bizarre le jour de la fête du travail, en 1943.

En avril 1944, la famille a souffert d'une.....

The Browns A Country Music Odyssey
Read more at: https://www.bear-family.com/browns-a-country-music-odyssey.html
Copyright © Bear Family Records

Weitere Informationen zu The Browns auf Wikipedia.org

Fermer filtres
 
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Aucun résultat trouvé pour le filtre !
Complete Pop & Country Hits The Browns: Complete Pop & Country Hits Art-Nr.: CDRGM0165

Article doit être commandé

(2013/Real Gone) 24 tracks
17,95 €
A Country Music Odyssey The Browns: A Country Music Odyssey Art-Nr.: BCD16533

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

1 CD Digipak avec livret de 80 pages, 36 titres. Durée 87:16 minutes. Ce CD sortira à l'occasion du 50ème anniversaire du single pop/country/R&B The Three Bells, qui a mené les charts. 36 enregistrements intemporels du plus célèbre trio...
13,95 € 15,95 €
I Heard The Bluebirds Sing - A Harvest Of.. The Browns: I Heard The Bluebirds Sing - A Harvest Of.. Art-Nr.: CDCOL7309

Article doit être commandé

CD on COLLECTABLE RECORDS by The Browns - I Heard The Bluebirds Sing - A Harvest Of..
16,90 €
The Three Bells (8-CD) The Browns: The Three Bells (8-CD) Art-Nr.: BCD15665

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

Boîte de 8 CD (format LP) avec livre de 40 pages, 258 titres. Durée de jeu env. 616 minutes. Les Browns, Jim Ed et ses soeurs Maxine et Bonnie, ont atteint le sommet du pays et des charts pop en 1959 avec'The Three Bells'. En tant que...
129,95 € 139,95 €
Derniers articles consultés