Produits de Bill Carlisle ? - CDs, Vinyl LPs, DVD und mehr

Prouvant que le rock ne connaît pas de limite d'âge, Bill Carlisle se concentre sur ses 50 ans lorsqu'il fait la démonstration de la contagieuse Dumb Bunny pour Chet Atkins le 30 juillet 1957 au studio de RCA à Nashville sur McGavock Street avec Hank Garland à la guitare, Roy Huskey à la basse, le batteur Buddy Harman et Hugh Jarrett de Dottie Sills and The Jordanaires en ajoutant des voix - même s'il n'en avait pas l'air. Jumpin' Bill a déjà près d'un quart de siècle d'existence et il est apparu sur le "Grand Ole Opry" en 2003.

Né le 19 décembre 1908 à Wakefield, dans le Kentucky, Bill et son frère Cliff ont grandi dans la saleté d'une ferme de métayers, cultivant du tabac et parcourant plusieurs kilomètres à pied chaque jour pour se rendre à l'école. Mais cela ne les a pas empêchés d'apprendre à jouer de la guitare. Cliff, le plus âgé des deux, est devenu un studio d'enregistrement pour Gennett en 1930, jouant de la steel guitar en partenariat avec le guitariste Wilbur Ball sur une reprise du classique T For Texas de Jimmie Rodgers.

Bill fait ses débuts sur disque en juillet 1933, voyageant à New York pour épiler un Rattlesnake Daddy en solo pour Vocalion. Pendant les trois jours d'enregistrement, Bill et Cliff (qui a maîtrisé la steel guitar hawaïenne) ont également enregistré quelques duos, dont le merveilleux Sal Got A Meatskin. Le double-entendu est devenu une spécialité des Carlisles, et Cliff a créé le Mouses' Ear Blues au cours de la même série de dates. Bill continue à enregistrer de manière prolifique, sous son propre nom et en tant que membre des Carlisle Brothers, pendant toute la période d'avant-guerre pour Vocalion, Bluebird et Decca.

Les frères Carlisle remportent un grand succès national en 1946 pour King Records avec leur version de Rainbow At Midnight, mais Cliff abandonne l'année suivante. Bill a rebondi en signant un tube solo de 48 sur King, Tramp On The Street. Il réunit un nouveau groupe, judicieusement baptisé The Carlisles, et en 1951, ils entament une nouvelle série de best-sellers C&W pour Mercury avec la nouveauté Too Old To Cut The Mustard (Cliff est temporairement revenu sur scène, avec la chanteuse Martha Carson et un jeune Atkins à la guitare).

Bill and The Carlisles a été le premier succès de C&W en 1953 avec une autre entrée fracassante, No Help Wanted, suivie de trois autres succès : Knothole, Iz Zat You, Myrtle et Tain't Nice (To Talk Like That) avant la fin de l'année. Shake-A-Leg (écrit par Bill et les Louvin Brothers) et une reprise de Honey Love, le tube R&B des Drifters, clôturent la série de succès du groupe en 1954 (Bill est alors rejoint vocalement par Kenny Hill et Betty Amos).

Carlisle n'a pas fait long feu à RCA, malgré le charme tapageur de Dumb Bunny. Il revient à Mercury, puis à Columbia, et fait sa dernière entrée au hit-parade d'Hickory en 1965 avec What Kinda Deal Is This. Le Country Music Hall of Famer de haut vol est resté musicalement actif jusqu'à la fin, le 17 mars 2003, à 94 ans, à Nashville.

Bear Family Records

Weitere Informationen zu Bill Carlisle auf Wikipedia.org

Fermer filtres
Aucun résultat trouvé pour le filtre !