L'article a bien été placé dans le panier

Sleepy Labeef Strange Things Happening

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !
Avertissez-moi lorsque l'article sera de nouveau disponible.

  • CDROU3129
  • 0.1
P Maintenant bonus points
(1994/Rounder Records) 14 Songs. Cut-Out.plus

Sleepy Labeef: Strange Things Happening

(1994/Rounder Records) 14 Songs. Cut-Out.

Propriétés de l'article: Sleepy Labeef: Strange Things Happening

  • Interpret: Sleepy Labeef

  • Titre de l'album: Strange Things Happening

  • Label ROUNDER

  • Genre Rock'n'Roll

  • Année de publication 1994
  • Artikelart CD

  • EAN: 0011661312920

  • Poids en kg: 0.1
LaBeef, Sleepy - Strange Things Happening CD 1
01 Sittin' On Top Of The World Sleepy Labeef
02 Playboy Sleepy Labeef
03 Young Fashioned Ways Sleepy Labeef
04 Waltz Across Texas Sleepy Labeef
05 I'll Be There Sleepy Labeef
06 I'll Keep On Loving You Sleepy Labeef
07 Strange Things Happening Sleepy Labeef
08 Trying To Get To You Sleepy Labeef
09 You're My Baby Sleepy Labeef
10 Life Turned Her That Way Sleepy Labeef
11 Standing In The Need Of Prayer Sleepy Labeef
12 Just Call Me Lonesome Sleepy Labeef
13 Inside Looking Out Sleepy Labeef
14 Stagger Lee Sleepy Labeef
Sleepy LaBeef  20. Juli 1935 - 26. Décembre 2019 "Mr. LaBeef is a living, breathing... plus
"Sleepy Labeef"

Sleepy LaBeef

 20. Juli 1935 - 26. Décembre 2019

"Mr. LaBeef is a living, breathing guitar-picking history of American music."
"M. LaBeef est une histoire vivante de la musique américaine."

- The New York Times

 

Lorsque Sleepy LaBeef a fait son premier disque, All Alone, au Texas en 1956, il ne pensait probablement pas que plus de cinquante ans plus tard, il reprendrait cette chanson dans le cadre de son énième voyage en Europe pour distribuer à un public international son mélange enivrant de musique roots américaine.

Au cours des vingt-trois années d'enregistrements résumées dans ce CD, Sleepy a développé un véritable pedigree de rock. À partir de 1956, il a laissé une trace de musique qui s'étendait des petits labels texans comme Starday et Dixie, en passant par le grand label Columbia, jusqu'à Plantation et la réincarnation de Sun Records, dont il était le pilier en 1979, lorsqu'il est arrivé pour la première fois en Europe avec sa musique.

Mais la renommée de Sleepy a toujours été autant liée à ses performances live qu'à ses disques. Au fil des ans, il a transformé son cadre homme-montagne, sa voix de baryton et son jeu de guitare remarquable en un juke-box humain, avec un répertoire allant jusqu'à plusieurs milliers de chansons rock, country, blues, cajun et autres.

Lorsqu'il est arrivé en Angleterre en 1979 pour l'énorme festival annuel de musique country à Wembley, il était alors, comme maintenant, un fanatique absolu de la musique qu'il joue et qu'il aime. A la fin d'un long dîner pré-festival, il se comportait comme un homme de presse solitaire qui nous faisait passer, moi et les patrons de sa maison de disques européenne, dans sa chambre d'hôtel pour écouter une cassette de sa dernière session d'enregistrement, faite à Nashville quelques semaines auparavant. Toute la soirée, pendant que les autres artistes sautaient le dîner ou se mettaient à penser à la musique, la conversation de Sleepy était entrecoupée de réminiscences et de pensées sur le rockabilly, Wayne Raney, les Delmore Brothers, la station de radio XERF, et les premières apparitions d'Elvis Presley au Texas. Il était encore en pleine forme à minuit, essayant de se rappeler s'il jouait du lead ou du rythme sur le morceau particulier qui était maintenant en prévisualisation sur son magnétophone. Nous avons fini par partir, avec une musique rockabilly musclée qui nageait dans nos têtes, entendant encore des solos de guitare qui ressemblaient à un composé inspiré de Scotty Moore et Bo Diddley, et nous demandant ce qu'il y avait d'autre à venir du juke-box humain.

Quelque trente ans plus tard, nous savons que Sleepy a laissé le juke-box continuer à jouer. Il a continué à tourner de façon prolifique, malgré des problèmes de santé ces dernières années, et a fait un nombre impressionnant d'albums et de CD qui, ensemble, définissent les racines de la musique américaine.

 

Turn Me Loose

L'histoire de LaBeef a commencé en juillet 1935 dans ce point improbable de la carte, Smackover, Arkansas. La ville était à l'origine une colonie française appelée Sumac Couvert, qui à un moment donné a été anglicisée en Smackover ; tout comme la famille LaBoeuf est devenue LaBeff (et seulement beaucoup plus tard, LaBeef). Il y avait eu un boom pétrolier à Smackover en 1923, mais les débuts de Thomas Paulsley LaBeff se sont déroulés au sein de la communauté agricole, à environ sept milles de la ville. Tommy était le plus jeune de dix enfants, et c'est peut-être par nécessité qu'il a développé une approche calme et décontractée de la vie. Cela s'est accentué après son premier jour d'école, lorsque ses camarades de classe ont commencé à l'appeler " Sleepy " (endormi) en raison de ses yeux fortement encapuchonnés. Il a quitté l'école tôt après une dispute de quatrième avec un professeur mais, souligne-t-il, "je n'ai jamais cessé d'apprendre".

Une des choses qu'il voulait le plus apprendre était la musique. Il n'était pas d'une famille particulièrement musicale, mais il me l'a dit : "J'avais deux oncles qui jouaient de vieilles pannes de violon. Je voulais vraiment apprendre, et j'ai découvert que si vous voulez vraiment faire quelque chose, vous pouvez apprendre vite." La musique qu'il voulait d'abord apprendre venait de l'Église pentecôtiste unie. Il a parlé du diacre Vernie McGee au promoteur Richard Flohill : "L'église a joué un grand rôle dans ma croissance. La musique a toujours été puissante et plus tard - quand j'ai eu ma première guitare - à 14 ans, j'ai appris simplement en regardant le diacre jouer à l'église tous les dimanches. Ces vieilles chansons gospel m'ont vraiment inspiré." Il attribue au gospel le sentiment que l'on retrouve dans toute la musique du Sud, et il pense que des gens comme Sister Rosetta Tharpe ont fourni la base du rythme du rock 'n' roll.

Non pas qu'il n'était pas au courant de la musique profane. Enfant, il vendait des pastèques en ville, mais il y a ramassé des bribes de blues : "On passait devant ces guignols, on entendait la musique qui sortait, et on s'en souvenait." Il était aussi inspiré par la musique qu'il entendait à la radio, se rappelant : " On n'avait pas la télé à l'époque. Alors on a grandi en écoutant la radio. Mais vous savez, c'était tellement bien à l'époque qu'on pouvait la visualiser, on pouvait presque voir ces gars travailler. Je pouvais voir le Louisiana Hayride de Shreveport et le Grand Ole Opry de Nashville, et les programmes de blues de Chicago, Little Rock, New Orleans. On entendait des péquenauds, Hank Williams, des chanteurs de blues, le groupe Bob Wills, Lucky Millinder avec Sister Rosetta Tharpe - elle était très bien - et on entendait Red Foley, le bluegrass et les tubes radiophoniques de l'époque. Tant de ces gens sont partis maintenant, mais ils ont laissé leur marque avec moi."


Il a parlé à l'écrivain Peter Guralnick de son désir de jouer de la musique lui-même : "J'ai eu ma première guitare à 14 ans et je jouais du rythme en quelques semaines. J'ai vite appris à jouer des rôles principaux." Il avait gagné la guitare en l'échangeant contre son fusil, soulignant son intérêt pour la vie en ville plutôt qu'à la campagne. Après avoir quitté l'école, il a occupé divers emplois, notamment commis d'épicerie, chauffeur de camion, "et certains ont suivi une formation en cours d'emploi en arpentage pour le département des routes de l'État de l'Arkansas".

 Sleepy Labeef Sleepy LaBeef - Sleepy Rocks
Read more at: https://www.bear-family.com/labeef-sleepy-sleepy-labeef-sleepy-rocks.html
Copyright © Bear Family Records

 

Lire, écr. et débatt. des analyses…plus
Évaluations de clients pour "Strange Things Happening"
Écrire une évaluation
Les évaluations sont publiées après vérification.
Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.

Voir d'autres produits de Sleepy Labeef
Sleepy LaBeef - Sleepy Rocks
Sleepy Labeef: Sleepy LaBeef - Sleepy Rocks Art-Nr.: BCD15981

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

16,52 € * 13,60 € *
CONSEIL !
Larger Than Life (6-CD Deluxe Box Set)
Sleepy Labeef: Larger Than Life (6-CD Deluxe Box Set) Art-Nr.: BCD15662

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

107,18 € * 92,56 € *
Labeef, Sleepy Rides Again - Live In Nashville...plus (DVD)
Sleepy Labeef: Labeef, Sleepy Rides Again - Live In... Art-Nr.: DVD120001

Article doit être commandé

21,40 € *
Locomotora Sleepy (LP)
Sleepy Labeef: Locomotora Sleepy (LP) Art-Nr.: LP0028

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

14,57 € *
Attack - Canciones Raras (LP)
Sleepy Labeef: Attack - Canciones Raras (LP) Art-Nr.: LPREF0019

Immédiatement disponible à l'expédition, Délai de livraison** env. 1 à 3 jours ouvrés.

14,57 € *
Jim Silke: Bettie Page - Queen Of Hearts (Hardback, Deutsch)
Bettie Page: Jim Silke: Bettie Page - Queen Of Hearts... Art-Nr.: 0017135

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

29,39 €
Phillips, Sam Kevin & Tanja Crouch: Sun King - The Life And
Sam Phillips: Phillips, Sam Kevin & Tanja Crouch: Sun King -... Art-Nr.: 0017140

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

12,71 €
Rogers, Roy Robert W. Philliops: Biography...plus
Roy Rogers: Rogers, Roy Robert W. Philliops: Biography...plus Art-Nr.: 0018038

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

29,39 €
Rattles Werner Walendowski: Die Story 1960 bis heute
The Rattles: Rattles Werner Walendowski: Die Story 1960 bis... Art-Nr.: 0018039

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

24,48 €
Blue Guitars (11-CD&1-DVD Earbook)
REA, Chris: Blue Guitars (11-CD&1-DVD Earbook) Art-Nr.: 0018040

Cet article est supprimé et ne peut plus être commandé !

49,06 €